EADS et la Russie, c’est fini

Vnechekonombank qui est le bras financier de la Russie commence à mettre en vente ses parts d’EADS, pour pouvoir injecter ces fonds dans l’aviation civile de son pays. D’après le quotidien russe Vedomosti, la banque VEB va se défaire de toute sa participation dans le groupe aéronautique français, ce qui représente une vente de 5% du capital d’Airbus (anciennement EADS).
logo eads
VEB avait acheté les 5,02% de participation en 2007 pour la somme de 995 millions d’euros à une autre banque russe. Ces parts représentait jeudi soir 1,8 milliard d’euros, ce qui en fait un bon investissement pour VEB.
D’après le même journal, la vente permettra à Soukhoï Aviation Civile de renflouer ses caisses et d’investir dans ses projets. En effet, le producteur de l’avion Superjet 100, qui vole depuis deux ans est un symbole du renouveau de l’industrie aéronautique de la Russie.
Cependant l’avion a a connu de nombreuses avaries techniques et un crash lors d’une démonstration en Indonésie, ce qui explique les difficulté de Soukhoï Aviation Civile a vendre ses appareils. Toutefois deux compagnies l’utilisent dans leur flotte : les russes Aeroflot, et les mexicains Interjet.

Ce contenu a été publié dans Actualité. Vous pouvez le mettre en favoris avec ce permalien.