Assouplissement en matière de secret bancaire

La Suisse souhaite assouplir l’entraide administrative en matière fiscale, une vraie brèche dans son système bancaire!

Depuis que le G20 a menacé la Suisse, celle a accepté de ne plus faire de différence entre l’évasion fiscale et la fraude. La menace n’était pas des moindres, le G20 parlait d’ajouter le pays sur la liste noire des paradis fiscaux, coup dur pour le pays. La qui a permis à la Suisse de ne pas travailler avec les fiscs des autres pays était simple : ces actions relevaient juste de « soustraction fiscale ». En quelques mots, pas grand chose pour la Confédération. Quand on sait que cette astuce permet la création de presque 30% de la fortune mondiale offshore, cela fait réfléchir !

Cependant, la Suisse fait amende honorable à travers son ministre des finances qui a annoncé la facilitation des actions entre les différents pays. La Suisse va travailler main dans la main contre les fraudes fiscales à l’étranger. On peut attendre à une véritable collaboration, même si la Suisse espère conserver ses critères personnels.

Ce contenu a été publié dans Actualité. Vous pouvez le mettre en favoris avec ce permalien.