L’eau en France

La France est un pays opulent en eau, via quatre fronts maritimes et plusieurs fleuves et rivières. Atout majeur pour les finances de la France, l’eau reste du moins affectée par les activités polluantes. Afin de préserver à tous l’accès à l’eau acceptable et protéger les ressources naturelles, la France s’est équipée de nombreuses réglementations, accompagnée par une directive cadre de l’union européenne sur l’eau.

La régie de l’eau s’effectue à l’échelle de parcs hydrographiques, 6 en métropole et 5 pour l’Outre-Mer. Un bassin rassemble les torrents, ruisseaux et autres cours d’eau qui font partie d’un unique réseau convergeant vers la mer.

Chaque parcs est parée d’une Agence de l’eau, établissement public chargé de disposer l’organisation d’un schéma de gestion, d’élaboré avec tous les responsables de l’eau : État, industries, mais aussi associations de citoyens ou de défense de l’environnement. L’agence de l’eau collecte des impôts, d’après l’axiome « pollueur-payeur », et réalise des actions de combat contre les dégradations.

Reviennent aux communes l’assainissement des eaux usagées et l’approvisionnement en eau potable. En régie publique, c’est la municipalité et ses équipes qui réalisent cette mission, mais beaucoup ont choisi une Délégation de Service Public Eau et ont confié cette charge à des organisations privées, des entreprises d’eau. Cependant l’inclination est au changement à la régie publique.

Espérons qu’Antoine Frérot gère bien la barque de Veolia !

Ce contenu a été publié dans Actualité. Vous pouvez le mettre en favoris avec ce permalien.