Sauver l’or de la Suisse

Un mouvement appelé «Sauvez l’or de la Suisse» fait parler de lui et a entrainé un référendum.

L’initiative de l’UDC (Union démocratique du Centre) demande que le gouvernement augmente rapidement la part d’or dans les coffres de la Banque nationale. Le métal précieux représentant moins de 10% des actifs contre par exemple plus de 60% pour sa voisine française.
Si le vote est positif, la Banque nationale Suisse cessera ses ventes d’or et devra posséder au moins 20% de métal précieux dans son portefeuille. Elle aura 5 ans pour accroitre sa part d’or de 7,5% et rapatrier un tiers de son stock stocké à l’étranger: 20% en Grande Bretagne et 10% au Canada.
Aujourd’hui, la Banque nationale Suisse possède 1 040 tonnes de métal précieux, soit environ 60 milliards de francs (7,5% de sa richesse).

lingot or

Classement des pays par stock d’or

En première place se trouve les États-Unis avec 8 134 tonnes, puis l’Allemagne avec 3 384 tonnes, l’Italie avec 2 452 tonnes, la France avec 2 435 tonnes, la Russie avec 1 078 tonnes, la Chine avec 1 054 tonnes et enfin la Suisse.

Conséquence sur l’Union Européenne

L’acceptation de cette proposition pourrait aussi avoir des répercussions sur l’UE en fragilisant sa politique financière basée sur le «tout papier» et qui évite l’or, bien que celle-ci affiche quelques limites lors de la crise de 2008.

Ce contenu a été publié dans Actualité. Vous pouvez le mettre en favoris avec ce permalien.