L’histoire du mécénat

A chaque époque de l’histoire, les artistes ont été financés par des mécènes, ce qui a permis la création d’un grand nombre chefs-d’œuvres mondialement connus à ce jour.

Par exemple, Agostino Chigi, un financier autrichien, aida beaucoup d’écrivains et génies, par exemple Raffaello.

Le mécène peut effectuer son don de différentes manières : il peut promouvoir une réalisation, acheter les toiles d’un peintre, créer un musée : toutes sortes de façons de promouvoir existent.

Une marque désirant perfectionner son image utilisera le mécénat pour financer de nombreux projets, qui ne seront pas exclusivement artistiques. Ils peuvent être tournés vers le sport, à la recherche ou les œuvres caritatives.
On nomme mécèneune personne ou une société qui donne de l’aide sans retour financier.

Le mécénat fait par les entreprises est le type de mécénat qui se développe de façon importante aujourd’hui. Nous pouvons le voir avec la baronne de Rothschild, lire une présentation :

Ces organisations pourront élaborer des projets en leur sein pour financer d’autres projets : les célèbres fondations sont mises en place pour cela.

Le retour qu’obtiendront ces société pour cette forme d’action sera la reconnaissance.

Le mécénat, est , souvent rattaché à la philanthropie.
Médiatiser des valeurs sociales est important pour le business, car de leur réputation découle leur succès.
En outre, les sociétés peuvent diminuer leur mécénat sur leurs impôts, il en va de même pour les personnes physiques aussi.
Le régime fiscal avantageux permet au donateur de récupérer une part de ses dons en déduction fiscale.

Le sponsoring est pour sa part, complètement différent puisqu’il obtient un retour direct.

Ce contenu a été publié dans Art. Vous pouvez le mettre en favoris avec ce permalien.