Diversifier : livrets, plans, assurance vie…

De plus en plus d’investissements sont visés par des modifications législatifs, en période de crise le but pour le gouvernement est de générer rapidement des revenus, tout comme le contribuable…

Les niches fiscales diminuent, les taxes et les impôts également, il est donc important de diversifier ses investissements en cas de changement dans certains de vos placements. Il est difficile de concilier défiscalisation, rendement et sécurité, encore une autre raison de ne pas tout investir au même endroit.

Le Livret A, le LDD

Bien qu’offrant un faible rendement et plafonnés à 22 950 et 12 000 €, ils ont l’avantage d’être garantis et sans aucune fiscalité. Avec une inflation faible, ces placements sont sûrs et rentable, mais très faiblement.
Chaque personne peut en posséder un, mais pas plus, du moment que le domicile fiscal soit en France.

Le Livret jeune

Plus intéressant que le Livret A, ce placement est réservé aux jeunes, soit les 12-25 ans. Les autres conditions sont exactement les mêmes que les placements précédents.

CEL et PEL

Ces deux placements sont peu intéressant de nos jours avec un rendement faible et des offres de prêts immobilier bien supérieur à ce que propose actuellement les banques, il est donc plus intéressant de s’orienter vers d’autres placements.

Les contrats d’assurance vie

Bien que la fiscalité de ce type de placement se soit durci, cela reste un placement très apprécié des Français, même si le rendement baisse pour les contrats en fonds en euros, cela reste bien meilleur qu’un Livret A. Par contre, la liquidité n’est pas assuré, car avant 5 années, et dans l’idéal 8 ans, ce type de placement sera taxé plus fortement. Après 8 ans, il est possible de faire des retraits limités sans toutefois fermer le placement, ni être trop imposé.

Il existe ensuite d’autres solutions pour éviter de se faire imposer tout en bénéficiant d’avantage, c’est le cas du PERP qui permet de mettre de l’argent de côté pour la retraite tout en diminuant son imposition actuel, mais rien n’assure que l’impôt sur le revenu augmente d’ici la.
Vous pouvez également investir dans l’immobilier si c’est possible, en particulier avec le statut LMNP ou en passant par une SCPI sous crédit.

Une autre solution est de prendre une assurance supplémentaire pour votre famille, mais également pour vos animaux (voir l’assurance chien) pour limiter vos dépenses.

Ce contenu a été publié dans Société. Vous pouvez le mettre en favoris avec ce permalien.