Rythmes scolaires : la réforme française

L’actuel ministre de l’éducation nationale Vincent Peillon reste droit dans ses bottes et défend sa réforme des rythmes éducatifs.
Il fait actuellement le tour de France, des grandes villes pour mettre en avant les avantages de la semaine de 4,5 jours. Il riposte à l’opposition à propos des vacances d’été, même s’il n’est pas toujours soutenu par ses camarades du PS, dont certains sont embarrassés par ses maladresses.

Il a annoncé sa volonté de diminuer à terme les grandes vacances et tient tête à l’UMP dans l’hémicycle. Cette dernière avait évoqué l’idée de passer à 4,5 jours, mais n’avait pas lancé cette réforme, il a d’ailleurs fustigé l’UMP à propos de l’école : « vous l’avez cassée, nous allons la reconstruire ».

Le ministre sait qu’il ne fera pas carrière en tant que ministre de l’éducation, il rappelle d’ailleurs dans son livre « Refondons l’école » le mot de bienvenu du recteur de Paris en mai 2012: « La durée de vie des ministres de l’Education nationale est courte. Deux ans en moyenne. », mais souhaite aller au bout de cette réforme.

Face à toute cette agitation, certaines mairies organisent des réunions, d’autre comme la mairie de Paris laisse les citoyens participer : Réforme des rythmes éducatifs : participez !.

Bref, cela bouge en France en ce moment.

Ce contenu a été publié dans Société. Vous pouvez le mettre en favoris avec ce permalien.